Comment se préparer pour un entretien d’embauche

Cet article explique les points-clés pour réussir au mieux un entretien d’embauche.

Contexte

Après l’Université, un entretien d’embauche réussi augmente les chances d’entrer sur le marché du travail pendant ou après l’Université afin de vivre une vie la plus autonome possible.

En quoi cela pourrait-il me concerner?

L’entretien d’embauche est un exercice difficile pour tout le monde. L’idée de se présenter à un interlocuteur inconnu à propos d’un futur emploi inconnu représente une source importante de stress.

Le taux d’employabilité chez les adultes autistes est en moyenne plus faible que celui de leurs pairs neurotypiques. Les jeunes adultes sur le spectre de l’autisme décrivent en effet des difficultés fréquentes au niveau de l’estime de soi, mais aussi de la communication, des interactions et de la réciprocité sociale, ainsi que dans la compréhension et la mise en pratique des comportements non-verbaux.

Durant un entretien d’embauche, de nombreux facteurs peuvent influencer la décision de l’employeur de vous engager ou non. Certains aspects sont immuables, d’autres peuvent s’entraîner :

  • La personnalité joue un rôle dans l’entretien d’embauche. Elle ne peut pas être modifiée. La première étape consiste donc en une connaissance de soi afin de rester authentique. Prenez le temps d’identifier vos qualités. Par exemple si vous êtes précis, discret, consciencieux, fiable, ou si vous avez un talent pour voir les détails, ce sont des qualités très appréciées sur le marché du travail. En être conscient permettra de les nommer pour les mettre en valeur.
  • Les compétences sociales sont importantes dans un entretien d’embauche. Les compétences sociales s’entraînent. Elles sont importantes car l’entente cordiale peut avoir une influence sur l’engagement d’une personne. Cette influence peut parfois être plus grande que les qualifications réelles. Vous pouvez aussi lire à ce propos l’article sur les compétences transversales.
  • Une expression verbale adéquate (parler intelligiblement, ni trop lentement ni trop rapidement en faisant des pauses aux moments adéquats) peut contribuer à rendre le discours clair et convaincant.
  • Un comportement non-verbal rassurant peut également conduire votre interlocuteur à avoir confiance en vous (posture, contact visuel, sourire, mouvements des mains et de la tête).
  • D’autres aspects sont importants, notamment les intérêts personnels, les valeurs, les objectifs, la volonté ainsi que l’état d’esprit du candidat au moment de l’entretien.

Quelle est la prochaine étape?

Listez vos qualités dans le cadre professionnel afin de mieux mettre en valeur votre potentiel

Conseils pratiques

Avant l’entretien

  • Renseignez-vous au préalable sur l’entreprise : ses projets (passés, en cours, futurs), ses valeurs, ses axes principaux de travail.
  • Renseignez-vous si possible sur la personne qui vous interviewera afin de préparer des questions ciblées.
  • Un entretien d’embauche peut se faire sous différentes formes : en personne, en ligne, vidéo ou uniquement audio : familiarisez-vous avec ces méthodes pour être à l’aise.
  • Anticipez les questions qui pourraient vous être posées afin d’avoir une réponse préparée.
  • Exercez les réponses aux questions-types.
  • Filmez-vous ou enregistrez-vous lors de ces réponses afin d’affiner votre attitude vocale et physique.
  • Exercez-vous avec une personne de confiance.
  • Créez une liste de vos compétences et de vos qualités. Ciblez celles qui pourraient convenir à l’offre de travail pour laquelle vous vous présentez et mémorisez-les afin d’en parler pendant l’entretien.
  • Si vous peinez à identifier vos qualités, demandez l’avis de vos proches.
  • Entraînez l’attitude prosociale en solitaire:
    • Testez votre langage corporel et votre contact visuel avec un miroir.
    • Habituez-vous à laisser vos mains jointes devant vous lorsque vous êtes debout, et sur vos genoux ou jointes lorsque vous êtes assis. Ceci permet d’éviter de les bouger et de dévoiler votre nervosité.
    • Face au miroir, apprenez à vous tenir droit, les épaules relevées
    • Apprenez à maintenir le contact visuel. Si cela est difficile pour vous, fixez un point à regarder, comme le haut de la tête ou les sourcils.
    • Préparez une phrase toute faite pour signifier si nécessaire que vous n’avez pas compris la question qui vous est posée.
  • Entraînez l’attitude prosociale avec un proche:
    • Simulez en entretien d’embauche sous forme de jeux de rôle afin d’entraîner le contact visuel, le discours confiant et la communication non-verbale.
    • Entraînez-vous à sourire, serrer la main et vous présenter.
  • Apprenez à gérer le stress, par exemple :
    • avec un exercice de visualisation mentale : imaginez l’entretien comme si vous y étiez, parfaitement à l’aise et calme.
    • Avec une routine de respiration : inspirez en pensant à une affirmation positive (par exemple : « mon dossier est intéressant et je pourrais être une grande ressource pour l’entreprise grâce à mes qualités »), et vous détendez les muscles de votre nuque à l’expiration.
    • Pour d’autres techniques le chapitre sur la gestion des émotions devrait vous être utile.
  • Consultez l’adresse, l’heure et l’endroit exact de votre rendez-vous afin de préparer le trajet en comptant suffisamment de temps.
  • Prévoyez comment vous rendre sur le lieu du rendez-vous : renseignez-vous sur les horaires de bus/train.
  • Faites le trajet une fois avant afin d’identifier le bâtiment et diminuer l’anxiété due à la nouveauté.
  • Si vous souhaitez être accompagné par un parent ou un ami, anticipez la demande à cette personne. Si possible, il est préférable que cette personne ne participe pas à l’entretien afin de montrer à votre futur-employeur que vous êtes autonome. Mais parfois, la présence d’une personne de confiance à l’extérieur du bâtiment peut suffire à augmenter la confiance en soi.
  • Préparez les vêtements que vous porterez, assurez-vous qu’ils soient propres et repassés. Choisissez une tenue dans laquelle vous êtes à l’aise et avez l’air soigné. Selon l’emploi, envisagez une tenue adéquate (chemise, chaussures plutôt que baskets).
  • Considérez cet entretien comme un exercice durant lequel vous apprendrez quelque chose, même si à la fin votre candidature n’est pas retenue.

Exercice d’attitude

A cause d’une faible estime de soi, les personnes en recherche d’emploi ont parfois une attitude corporelle renfrognée : tête baissée, dos voûté, épaules en avant. Cette posture peut générer un sentiment de peur auprès des personnes qui ne vous connaissent pas. Voici un exercice simple :

Demandez à une personne familière de vous prendre en photo debout et assis, comme vous êtes au naturel. Imprimez ces 2 photos.

Demandez-lui de prendre 2 autres photos du même type, mais cette fois en vous tenant droit et fier et grandi, le menton et le regard relevé, les épaules en arrière, le dos droit appuyé contre le dossier pour la position assise.

Comparez les photos et voyez lesquelles correspondent à quelqu’un de sûr de lui, capable de réaliser le travail pour lequel il a été recruté. 

 

Le jour de l’entretien

  • Prévoyez beaucoup de temps pour vous préparer.
  • Rappelez-vous que votre dossier est très intéressant, sans quoi vous n’auriez pas été convié à un entretien d’embauche.
  • Soignez votre apparence afin de faire une première impression positive en termes d’hygiène personnelle : douche avec lavage de cheveux, dents, couper les ongles, et ne pas exagérer sur le parfum ou l’eau de toilette.
  • Arrivez à l’heure ! Vous pouvez arriver un peu en avance, mais pas plus de 10 minutes.
  • Juste avant l’entretien : mettez en pratique les exercices de gestion du stress afin d’arriver dans la salle d’entretien le plus confiant possible.
  • Prenez une grande respiration avant d’entrer et faites-vous confiance.

 

Les premières salutations

  • Lors du premier contact, offrez une franche poignée de main si le covid le permet, accompagnez cette première salutations d’un regard et d’un sourire modéré qui indique que vous être content d’être ici.
  • Présentez-vous clairement (prénom et nom).
  • Soyez cordial avec toutes les personnes que vous rencontrez.
  • Lorsque vous rencontrez une personne pour la première fois, il est possible que s’installent quelques minutes de « small talk ». Il s’agit d’une conversation anodine échangée entre les interlocuteurs pour éviter un silence pesant, ainsi que pour commencer à se connaître et à créer un lien. Vous trouverez des indications pour gérer ce moment dans le chapitre small talk.

 

Pendant l’entretien

  • Gardez la posture identifiée lors de l’exercice des photos.
  • Maintenez un contact visuel régulier avec votre interlocuteur (dans les yeux ou vers les sourcils), souriez modérément, gardez une voix calme et régulière.
  • Gardez une attitude confiante et intéressée afin de montrer à votre interlocuteur que vous êtes la bonne personne pour ce poste.
  • Gardez les mains jointes lorsque vous ne parlez pas, parlez calmement et posez des questions lorsque vous n’êtes pas certain d’avoir compris.
  • Lorsqu’on vous pose des questions, essayez de répondre de manière claire mais brève, sans entrer dans les détails.
  • Dans vos réponses, faites le lien entre vos compétences et les besoins de l’entreprise.
  • Si vous répondez à une question sur un sujet qui vous passionne, restez bref et n’entrez pas dans les détails à moins que cela ne vous soit demandé explicitement.
  • Complétez des réponses aux questions directes par quelques suppléments (« oui, j’ai déjà eu l’occasion d’utiliser ce programme durant mes études et lors d’un projet dans mon précédent emploi » plutôt que « oui »).
  • Si des sujets sensibles tels que la religion ou la politique sont abordés, gardez une attitude sobre et n’entrez pas dans des débats controversés.
  • L’état d’esprit suivant vous aidera pendant l’entretien : « Je peux apporter mes compétences à cette entreprise. Je vais leur démontrer comment »

En fin d’entretien

  • Montrez votre motivation en fin d’entretien avec un phrase préparée (par exemple : « maintenant que j’ai mieux compris ce poste, je me sens encore plus motivé»).
  • Remerciez votre interlocuteur de vous avoir reçu.

 

Répondre aux questions

Les questions que l’on va vous poser ont différents buts : connaître vos capacités, votre expérience, votre tempérament.

Si une question vous surprend, demandez un instant pour y réfléchir (par exemple « c’est une bonne question laissez-moi y réfléchir un instant »). Attention à ne pas abuser de cette tactique et n’attendez pas trop longtemps non plus avant de fournir la réponse.

La méthode STAR permet d’expliciter votre expérience en structurant vos réponses de manière précise et concise. Elle permet d’éviter de s’éterniser sur des sujets qui vous passionnent et risquent de lasser votre interlocuteur. Chaque étape se décrit en 1 à 2 phrases et maximum 30 secondes.

  • Situation : expliquer brièvement le contexte
  • Tâche : quelle tâche devait être effectuée
  • Action : quelles actions ont été mises en place pour résoudre la tâche
  • Résultat : quel fut le résultat final

 

 

Voici quelques questions qui reviennent régulièrement. Entraînez-vous à y répondre

 

  • Pouvez-vous vous présentez ?
    Vous pouvez mentionner vos expériences générales et celles spécifiques à l’emploi proposé. N’entrez pas dans les détails sur des aspects tels que la vie personnelle, les lieux où vous avez grandi, avec qui vous vivez.
  • Quelles sont vos qualités ?
    Listez vos qualités utiles à l’entreprise. Faites toujours un lien entre la qualité citée et ce qui est demandé pour le poste.
  • Quelles sont vos défauts ?
    L’intervieweur cherche à déterminer si vous avez conscience de vos propres limites et si vous apprenez de vos erreurs. Il faut préparer une réponse sans mentir, ni être trop honnête ! Il est préférable d’exprimer ses faiblesses en tournure positive. Par exemple, au lieu de dire : « Je déteste travailler en équipe », préférez « Je suis très efficace lorsque je peux travailler de façon autonome ». Au lieu de dire : « Je manque de confiance en moi », préférez « j’ai tendance à être perfectionniste ».
  • Pourquoi devrions-nous vous engager plutôt que quelqu’un d’autre ?
    La réponse à fournir ici peut faire peur puisqu’elle peut s’apparenter à une forme de vantardise. Au contraire il faut décrire ici vos valeurs et aptitudes qui font de vous le candidat idéal. Vous pouvez expliquer ce qui vous plaît dans cette entreprise et vous motive à vous engager.

Questions à se poser

  • Est-ce que j’ai toutes les informations nécessaires pour me rendre sur le lieu de rendez-vous ?
  • Lesquelles de mes qualités peuvent correspondre au travail demandé ?
  • Suis entraîné à me présenter et à répondre aux questions types ?
  • Est-ce que je me sens confortable dans ma tenue choisie?

Informations complémentaires

À propos de l'auteur

Lou Michaud et Nathalie Quartenoud