Soutiens financiers pour les étudiants

Comprendre les soutiens financiers à disposition des étudiants peut sembler complexe. Vous comprendrez comment vous organiser pour ces questions.

Contexte

En Suisse, aucun financement n’est automatiquement offert aux étudiants. Un diagnostic d’autisme ne donne pas non plus automatiquement droit à des soutiens, qu’ils soient financiers ou psychologiques. Tous les étudiants qui souhaitent avoir un soutien financier doivent faire les démarches eux-mêmes, qu’ils soient sur le spectre de l’autisme ou non.

Il existe une multitude de formes de soutiens financiers possibles attachés à l’Université de Fribourg. Comprendre ces différents systèmes et trouver les bonnes informations peut paraître compliqué.

Les étudiants peuvent demander différents types de financements pour les aider à payer les frais d’inscription à l’Université et subvenir à leurs besoins durant les études. Ces types de financement varient en fonction de la situation personnelle de l’étudiant. Le processus de demande de soutien au financement peut prendre beaucoup de temps et peut se révéler administrativement compliqué. Faire votre demande le plus tôt possible vous donnera les meilleures chances d’obtenir un financement à temps.

Si vous avez des questions ou des préoccupations à ce sujet, l’équipe d’uni-social pourra vous conseiller.

En tant qu’étudiant sur le spectre de l’autisme, une difficulté peut résider dans l’incompréhension mutuelle : vous ne comprenez pas les démarches financières ou administratives à effectuer, et les spécialistes de l’administration ne comprennent pas vos spécificités de fonctionnement en tant que personne autiste.

Il peut s’avérer utile d’informer vos interlocuteurs de votre autisme afin de faciliter la communication. Vous pourriez par exemple communiquer l’infographie ci-dessous pour permettre à une personne non-familière avec l’autisme de comprendre vos particularités rapidement et simplement.

 

Aides financières pour étudiants à l’Université de Fribourg :

À l’Université de Fribourg, il y a principalement 4 types de financements possibles pour soutenir les étudiants en difficulté : les subsides, la réduction des taxes, les bourses cantonales d’études, et d’autres types de financement annexes.

 

Qu’est-ce que l’AI ?

En Suisse, l’AI représente l’Assurance-Invalidité.

Cette assurance vise à renforcer l’autonomie des personnes atteintes dans leur santé grâce à des mesures de réadaptation professionnelle, des mesures médicales, des moyens auxiliaires, ou encore d’autres prestations en argent.

Le mot « invalidité » représente les atteintes à la santé qui limitent la capacité de gain. Ces atteintes peuvent être de nature physique, psychique ou mentale, survenue avant ou après la naissance, et doivent être considérées comme durable. Elles doivent être diagnostiquées.

Beaucoup de personnes sur le spectre autistique ne se décriraient pas comme « invalides » ou « atteintes dans leur santé ». C’est le cas de nombreux étudiants ayant participé aux enquêtes du projet international Autism&Uni. Cependant, les étudiants sur le spectre de l’autisme pourraient en certains cas être considérés « invalides » au sens de l’AI, si tant est que leur autisme les freine dans l’accomplissement d’une activité professionnelle.

Certains étudiants sur le spectre de l’autisme préfèrent essayer de se débrouiller plutôt que de faire des démarches administratives auprès de l’AI. Mais si un diagnostic d’autisme est clairement posé et limite la capacité d’une personne à exercer pleinement une activité professionnelle, l’AI pourrait entrer en matière pour un soutien avant, durant et après les études.

Le type de soutien proposé par l’AI est adapté à chaque situation individuelle en tenant compte des limitations dues à l’atteinte à la santé, mais aussi des ressources de la personne. La loi sur l’assurance-invalidité fixe le cadre de ce qui est possible.

Par exemple, l’AI pourrait verser des indemnités journalières durant la formation initiale, si cette formation devait prendre du retard à cause d’un problème « invalidant » comme peut l’être une condition autistique.

L’AI pourrait aussi financer des mesures nécessaires à la vie d’étudiant autiste, comme par exemple un casque réducteur de bruits, un logiciel particulier, le financement des trajets si les transports publics sont trop difficiles, un accompagnement en terme de coaching académique, ou d’autres frais.

Dans le cadre d’une formation professionnelle initiale, l’AI entre en matière en principe sur les frais supplémentaires qu’un étudiant autiste aurait par rapport à un étudiant sans problème de santé.

Pour obtenir le soutien de l’assurance-invalidité, il faut déposer une demande auprès de l’office AI de votre canton de domicile. C’est le canton où vos papiers sont déposés.

Il vaut la peine de déposer une demande le plus tôt possible, avant même le début des études, pour définir un projet professionnel adapté.

La loi sur l’assurance-invalidité évolue régulièrement avec l’objectif de favoriser l’insertion professionnelle des personnes atteintes dans leur santé.

En quoi cela pourrait-il me concerner?

Il a été prouvé que les étudiants autistes bénéficiant d’un soutien financier risquent moins facilement d’abandonner leurs études à l’Université. Ils ont plus de chances de réaliser leur plein potentiel, car un soutien financier adéquat leur facilite la vie. Autrement dit, un soutien financier durant les études peut éventuellement permettre à la personne de devenir autonome professionnellement après les études plutôt que d’être dépendante des assurances sociales.

Les systèmes de soutiens financiers existants visent à mettre sur un pied d’égalité tous les étudiants ayant un même potentiel pour les études : ceux sans handicap, et ceux qui vivent avec un handicap, quel qu’il soit.

Les enquêtes d’Autism&Uni ont aussi montré l’importance du moment où le soutien financier a été offert : les étudiants ayant bénéficié de soutien financier avant la fin du premier semestre ont eu une meilleure expérience que ceux qui ont eu un soutien plus tardivement ou pas  de soutien.

En Suisse, le système administratif autour de ces aides financières est encore lent et complexe. Souvent on s’y perd, on ne trouve pas à qui s’adresser pour obtenir l’aide suffisante pour pouvoir fonctionner comme étudiant avec ses spécificités autistiques. Cela prend beaucoup de temps et peut être décourageant.

L’idée de demander de l’aide est une décision très personnelle. Certains étudiants veulent profiter de toutes les aides disponibles, d’autres choisissent de rester discrets et d’essayer de s’en sortir seuls. Chacun peut décider selon ses préférences.

Vous pouvez faire les démarches administratives pour recevoir un soutien financier à tout moment pendant vos études, même si vous n’avez pas encore parlé de votre autisme à l’Université et même si vous recevez un diagnostic d’autisme après le début de vos études.

Le soutien financier que vous recevez peut être revu et modifié à tout moment si vous constatez qu’il n’est plus adapté à vos besoins.

Beaucoup d’étudiants autistes sont bloqués face à un formulaire, car le contenu à y inscrire n’est pas explicité. Il arrive souvent que des étudiants soient complètement dépassés par ce genre de démarche. Dans de tels cas, il peut être utile de rédiger une liste des choses à faire, des questions à poser, et éventuellement de se faire aider.

Quelle est la prochaine étape?

Faites un budget pour vos études

Conseils pratiques

  • Les démarches administratives sont longues et pénibles pour tout le monde. Ne vous laissez pas submerger
  • Faites une liste des démarches à faire et organisez votre temps pour faire ces démarches l’une après l’autre
  • Calculez vos futures dépenses : combien coûtent les taxes universitaires, le logement, les livres, le matériel pour étudier? Calculez vos gains possibles : combien vos parents peuvent vous donner, combien pouvez-vous éventuellement gagner avec un petit emploi à côté des études? Si vous constatez que les gains sont moins élevés que les coûts, alors vous pouvez envisager de demander de l’aide
  • Si vous avez besoin d’aide financière, nous vous conseillons de procéder dans cet ordre :

 

  • Souvent, ce genre de procédure peut sembler insurmontable. N’hésitez pas à demander de l’aide à un parent, un ami, ou à l’équipe d’Autism&Uni.
  • N’oubliez pas que vos interlocuteurs fonctionnent à l’inverse de vous : ils comprennent les démarches administratives mais pas l’autisme. Transmettez-leur l’infographie ci-dessus pour faciliter votre communication.
  • Il arrive souvent que l’incompréhension mutuelle réside sur les mauvaises questions. Une question qui permet souvent de débloquer un processus administratif serait la suivante : « Dans le formulaire sous le point x, je ne suis pas sûr de savoir quoi remplir. Pouvez-vous me donner des exemples de ce qui s’inscrit habituellement dans ce point, s’il-vous-plaît ? »
  • Contactez l’AI pour prendre des renseignements sur les aides à votre disposition ainsi que la marche à suivre dans votre cas particulier.
  • Réfléchissez aux démarches que vous êtes prêts à faire pour recevoir ces aides
  • Contactez le service uni-social qui pourra vous conseiller sur la meilleure marche à suivre pour les questions financières.
  • En cas de doute, vous pouvez aussi en tout temps contacter l’équipe Autism&Uni.

Questions à se poser

  • Est-ce que j’ai fait mon budget ?
  • Est-ce que mon budget me permet de vivre et d’étudier sans obtenir d’aide financière ?
  • Suis-je capable de faire un job d’étudiant et si oui, lequel ?
  • Si je souhaite demander des aides financières, ai-je compris l’ordre des démarches à faire ?
  • Est-ce que je souhaite parler de mon autisme à l’Université ?
  • Est-ce que je préfère essayer de m’en sortir seul ou avec mes parents, ou est-ce que je suis prêt à me lancer dans les démarches administratives pour recevoir l’aide financière à laquelle j’ai droit?